LA RACE AUBRAC

Le berceau de cette race rustique se situe sur le plateau de l’Aubrac, qui s’étend au sud du Massif Central, à cheval sur les départements de la Lozère, du Cantal et de l’Aveyron où l’on pratique une transhumance traditionnelle. Le Boeuf Fermier Aubrac est une production régionale, de proximité puisque 99% de nos éleveurs sont aveyronnais, cantaliens ou lozériens.

A L’ORIGINE,

La race AUBRAC existe depuis fort longtemps. Les premiers animaux enregistrés au livre généalogique de la race AUBRAC remontent à 1894. De vieux écrits notent qu’au XVIIème siècle, les religieux de l’ordre des bénédictins, installés dans l’abbaye du village d’AUBRAC (Aveyron), avaient rassemblé les premiers éléments d’un troupeau rationnellement exploité.

Une fois les grands bouleversements historiques passés, le véritable travail d’amélioration du bétail s’est poursuivi avec la création de la Société d’Agriculture d’Aveyron en 1840, relayée ensuite par la création du Herd-Book de la race AUBRAC en 1893.

UN ÉLEVAGE TYPIQUE DES PLATEAUX DE L’AUBRAC

La production de bovins en Aubrac repose sur un système fortement extensif (la 1ère ressource de l’exploitation est l’herbe) basé sur la tradition. Les animaux se nourrissent presque exclusivement d’herbe et de fourrage. En moyenne, il y a environ soixante-dix vaches par exploitation et le nombre de taureaux présents sur l’exploitation est variable suivant si l’éleveur pratique l’insémination artificielle ou non.

Les vêlages ont lieu traditionnellement de novembre à Mars. A cette époque de l’année, les conditions climatiques sont rudes sur l’Aubrac et les animaux sont donc dans les étables. L’alimentation principale est le foin qui a été récolté le printemps précédent.

Fin mai, les éleveurs jugent que l’herbe est assez abondante pour couvrir les besoins du troupeau entier. Les gelées sont plus rares. C’est l’époque de la transhumance. Les vaches accompagnées de leur jeune veau transhument en estives vers le 25 Mai, à la Saint-Urbain. Les troupeaux rejoignent les herbages d’altitude où ils passeront tout l’été. C’est aussi l’époque des fenaisons qui consistent à récolter de l’herbe séchée que l’on appelle du foin. Elle servira ensuite l’hiver à nourrir les troupeaux.

Au retour des estives qui a lieu traditionnellement vers le 13 Octobre, à la Saint-Géraud, le sevrage des jeunes veaux, est alors terminé. Les éleveurs vendent leurs veaux et les vaches retournent aux étables pour passer un nouvel hiver.

Boeuf Fermier Aubrac 

La viande de Boeuf Fermier Aubrac est produite par des bovins (génisses, vaches, bœufs) exclusivement de race à viande Aubrac. 

Les éleveurs s’engagent à vous donner un produit de qualité par le respect d'un Cahier des Charges strict:

  • Le terme Fermier signifie que les animaux sont nés, élevés et engraissés sur une exploitation qualifiée Bœuf Fermier Aubrac et que 70% de leur alimentation est produite sur l’exploitation. L’engraissement se fait chez l’éleveur et non dans un atelier d’engraissement intensif. La plus-value revient donc directement à l’éleveur.
  • Les aliments achetés doivent être référencés par l’association Bœuf Fermier Aubrac qui en contrôle la composition.
  • Nos élevages sont situés à plus de 800 m d'altitude OU doivent pratiquer la Transhumance à 800 m d'altitude pendant 4 mois minimum. De plus, nos élevages sont extensifs : on compte au minimum 10 000 m² pour une vache et son veau.
  • La finition de l’animal correspond à une période d’engraissement longue (4 mois minimum) avec des aliments complémentaires à base de céréales, référencés et contrôlés.
  • Pour assurer sa qualité et le respect des traditions, le maïs et les aliments fermentés sont interdits pendant l'engraissement.

Enfin chaque année l’obtention du Label Rouge est remise en cause par des tests organoleptiques afin de contrôler sa qualité gustative supérieure.

Et oui, on ne devient pas un Bœuf Label Rouge si facilement !

UN GOÛT D'AUBRAC VENU DES GRANDS ESPACES

SAVEUR ET PARFUMS DE MONTAGNE

La plupart des éleveurs “Bœuf Fermier Aubrac” participent à la traditionnelle Transhumance annuelle menant vers les estives où une flore riche et variée attend les troupeaux. En toute liberté, ils pâtureront pendant cinq mois dans un mélange d’herbes, de graminées, de légumineuses, de plantes aux parfums subtil : serpolet, trèfle, cistre, gentiane, et dans des senteurs de narcisses et de jonquilles. Cette richesse de la flore et de la biodiversité donne à la viande une couleur rouge intense et contribue à son goût inimitable.

Le Bœuf Fermier Aubrac fait  vivre de nombreuses familles et maintient le tissu économique et social du territoire. Les éleveurs regroupés au sein du Label Rouge “Boeuf Fermier Aubrac“ partagent la même passion du métier d’éleveur. Ils produisent une viande de qualité en conciliant, traditions, bien être animal, valorisation des territoires et respect du consommateur.

Le Boeuf Fermier Aubrac est 100 % Français : né, élevé, engraissé, abattu, découpé et vendu en France.